L'ensemble des textes (livres, catalogues, articles) présenté ici s'appuie sur des fonds documentaires d'archives, de documents anciens et bien sûr sur une lecture approfondie des publications tant lorraine qu'alsacienne afin  de promouvoir la très longue histoire du massif des Vosges et de son patrimoine, dans sa globalité, en faisant abstraction des limites administratives actuelles mais en tenant des espaces culturels historiques.

 

 

 

L'épopée industrielle du massif des Vosges

du Moyen Age à nos jours

La Nuée Bleue, 2019 ISBN 978-2-7165-0873-5

Le massif a été sur deux de ses trois versants le théâtre d'une formidable aventure industrielle. Née au XIIIe s. avec les moulins et l'exploitation minière, cette industrialisation progressive a été possible grâce à l'abondance des ressources comme l'eau, le bois mais aussi grâce à la présence des hommes. Au XVIIIe s., les premières manufactures  s'installent  et des capitaux considérables y sont investis. Après 1820, avec l'arrivée progressive du chemin de fer puis l'électrification, le massif connait un développement économique sans précédent jusqu' à la fin des années 1960, notamment grâce aux industries textile et papetière, toutes deux héritières d'une longue tradition liée à la force hydraulique et au bois remontant au Moyen Age. Le paysage en est aujourd'hui encore marqué jusque dans le moindre village. Puis on assiste au déclin : les investissements manquent, les mouvements sociaux grondent, l'industrie se réorganise au niveau mondial, vers les marchés en devenir... Grâce aux efforts de réindustrialisation et de diversification des années 1980-2000, ce massif reste le plus peuplé et le plus industrialisé de France, à grâce à ces très belles entreprises et des secteurs dynamiques  comme la papeterie, le bois, la métallurgie, la plasturgie, la verrerie ou l'agroalimentaire.

Fastes et trésors de l'église cathédrale de Saint-Dié (1777-2017)

Bibliothèque Patrimoniale du diocèse de Saint-Dié, 2017. ISBN 978-2-9561233-0-9

Le catalogue de l'exposition donnée au Musée Pierre Noël de Saint-Dié-des-Vosges est le fruit d'un travail collectif associant des historiens d'art et historiens confirmés et des étudiants et chercheurs des universités de Nancy, Paris-Sorbonne... C'est une grande première sur l'histoire et le destin hors du commun de cette église  déodatienne tout d'abord monastique (v.660-960), puis collégiale (960-1777) et cathédrale (1777-2017)... avatar de l'arrivée de la monarchie française dans le duché de Lorraine au XVIIIe siècle. Cet évêché récent (1777) est le fruit d'une longue lutte intestine au sein du diocèse de Toul -l'un des plus vastes d'Occident- avec des églises locales comme Saint-Dié pour leurs indépendances signifiées au XIe siècle par les bulles du pape Léon IX qui les rend autonome vis à vis de Toul... et directement sujettes de Rome. En 1559, les trois Evêchés de Metz, Toul et Verdun passent dans l'orbite française mais le duché est sans évêché autonome. Cette exposition novatrice présente une centaine de pièces de premier ordre (manuscrits, livres anciens, tableaux, pièces d'ofévrerie, vêtements liturgiques) du XIe au XXe siècle. Le catalogue de 116 pages contient l'ensemble des pièces présentées en couleur.

Vosges, art de vivre et création

 

Editions du Chêne-Hachette Livre, 2014

Le département des Vosges connait très tôt l'industrialisation de ses vallées, dès le XVIIIe siècle. Cette histoire encore en devenir, est ici dressée à travers le portrait de trente-et-une entreprises des arts de la table à la construction bois. Ces savoir-faire souvent méconnus des habitants eux-même portent haut les couleurs de ce territoire qui reste l'un des plus industriels de France par la population active qui vit de l'industrie, soit près de 21 % ! le 5e rang national (2016). Souvent labellisées "Entreprise du patrimoine vivant", elles rayonnent à l'international et au grand export : Garnier-Thiébaut, le Jacquard Français, Henryot, Counot-Blandin, Laval et biens d'autres équipent palaces, palais ou demeures de prestige pour la conservation de savoir-faire uniques !

Abbayes des Vosges

 

Editions de la Nuée Bleue, 2012

ISBN 978-2-7165-0790-5

Durant plus de 1000 ans, le massif des Vosges a possédé la plus importante concentration d’abbayes en zone de montagne de France. Le monachisme naît ici avec l’arrivée de Colomban et de ses disciples dans la région de Luxeuil, à la fin du VIe siècle. Héritiers de Rome, les souverains romano-barbares ont la volonté de développer leur domaine royal : ceci permet aux moines –et aux moniales- de s’implanter durablement dans les vallées et sur les sommets. Ces pionniers se trouvent placés à la tête de vastes territoires souvent encore structurés dans nos espaces contemporains.

Avec l’organisation de l’ordre bénédictin, les moines développent durant tout le haut Moyen Age entre le VIIe et le IXe siècle, un large réseau qui rayonne du nord au sud du massif des Vosges, sur l’ensemble des vallées, avec des noms prestigieux comme Remiremont, Masevaux, Saint-Amarin, Lautenbach, Murbach, Munster, Liepvre, Hohenbourg-Sainte-Odile, Andlau, Marmoutier, Neuviller, Senones, Etival, Moyenmoutier et Saint-Dié.

Entre le XIe et le XIIe siècle, sous l’impulsion des chanoines augustins et de l’ordre de Cîteaux, d’autres fondations voient le jour grâce au soutien de l’aristocratie locale, comme pour les abbayes de Marbach et Schwartzenthann, d’Alpach, de Pairis, de Baumgarten, de Niederhaslach, de Saint-Jean de Saverne, de Haute-Seille et de Saint-Quirin. Cet ensemble conséquent est complété au XVe siècle par la collégiale de Thann et le couvent des Trois Epis.

Le pouvoir des monastères vosgiens fut considérable durant ces siècles. A la fois source de spiritualité chrétienne –c’est là leur fonction première- mais aussi centre primordial de  l’économie montagnarde, l’abbaye est enfin le lieu où s’élabore la culture savante du monde d’alors. Ces trois fonctions sont l’objet même de ce livre qui allie la grande histoire –les monastères ne sont pas hors du temps-, la vie quotidienne d’une abbaye comme seigneur justicier et propriétaire d’immenses territoires et de nombreux biens, signes de la piété des fidèles à travers les âges et enfin le destin culturel qui fait des abbayes le lieu de création et de conservation de la mémoire. Cette histoire monastique du massif des Vosges est liquidée en deux années –1789-1790- au moment du basculement de l’Ancien Régime. Si la Révolution met à mal les trois fonctions, une large part du patrimoine est parfois sauvée grâce à la réutilisation des églises en paroisse, des bâtiments conventuels pour l’industrialisation naissante et aussi en carrière de pierre… Une nouvelle page de l’histoire s’écrit ainsi jusqu’à aujourd’hui. Héritiers de ces siècles passés, redécouvrons la richesse, souvent insoupçonnée, de cette longue aventure monastique des monts des Vosges.

 

Le Massif des Vosges

Alsace, Lorraine et Franche Comté

 

Editions Ouest France, 2011

ISBN 978-2-7373-5078-8

 

​Le massif des Vosges possède des trésors insoupçonnés par ceux qui le fréquentent  régulièrement et tous ceux qui souhaitent le découvrir. L'histoire touristique des sommets vosgiens et de leurs vallées est le fruit des relations complexes entre Alsace, Lorraine et Franche-Comté. C'est le résultat d'un riche passé naturel et culturel qui embrasse un vaste territoire de montagne, à l'Est de la France... Tous les clichés sur les Vosges -lieu de naissance de l'arbre de Noël, l'or blanc vosgien, la neige sur les sapins noirs, la forêt vosgienne- sont revisités par ce guide qui donnera à voir le massif des Vosges comme une véritable terre du développement durable.

Avec en plus des images de deux talentueux photographes du massif, Michel Laurent et Christophe Voegele !

Massif des Vosges
terre d'histoire et de liberté

 

Editions de la Nuée Bleue, 2007

ISBN 978-2-7165-0667-0

 

Le massif des Vosges est de loin sur le sol français, le seul massif montagneux à comporter des spécificités qui en font un objet unique. Géologiquement dépendant de son homologue, le massif de la Forêt Noire, il a suivi au fil des millénaires un destin particulier à travers son histoire et aussi comme frontière internationale pendant près de 50 années.

Rédigé en huit chapitres, le livre revisite l'histoire du massif autour de l'origine du mot Vosges, du peuplement de l'espace, de sa vocation religieuse ancienne, de l'histoire politique du territoire, mais aussi à travers des éléments spécifiques de cette vaste étendue, la forêt, l'industrialisation, l'agriculture et le tourisme.

 

Parc naturel régional des Ballons des Vosges

 

Guide Gallimard, 1999

ISBN 2-74-240563-1

Ouvrage collectif publié en 1999 et réédité en 2000, ce guide mettant en scène nature et culture permet de découvrir autrement ce vaste territoire de montagne classé "Parc naturel régional" (PNR) depuis 1989. Fort de sa charte, le PNR Ballons des Vosges concilie le développement et la préservation des sommets et des vallées de la zone sud du massif des Vosges. Les milieux naturels extraordinaires conservés grâce aux fortes traditions héritées de siècles de travail agricole ont permis un développement harmonieux d'une tradition touristique née avec l'essor de l'industrie textile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise et société en Lorraine médiévale
 

Editions Messene, 1997

ISBN 2-911043-34-0

 

Ce livre est une version partielle de ma thèse de doctorat centré sur le chapitre et l'église collégiale de Saint-Dié, des origines au XVIe siècle, de l'abbaye bénédictine du VIIe siècle au cénacle des chanoines qui lèguent à la postérité son nom au continent américain... A travers des sources archivistiques inexplorées à Nancy, Stuttgart, Karlsruhe, Porrentruy, Paris et aux Archives du  Vatican à Rome, c'est toute la vie de l'abbaye puis du chapitre des chanoines qui donnera naissance à la ville de Saint-Dié qui jaillit à travers l'ouvrage. Près de 400 biographies de clercs permettent de mettre en lumière l'histoire concrète des hommes des derniers siècles du Moyen Age en Lorraine.

 

© 2017 by Damien Parmentier. Proudly created with Wix.com